Réalisez l'éclairage de votre maison ou entreprise avec nos conseillers au 05 65 67 01 51. Achat d'ampoules et luminaires.

La lampe à incandescence

La lampe à incandescence “standard” correspond au modèle le plus couramment utilisé. On la trouve un peu partout ; c’est la lampe pour veilleuse de table de nuit, pour la salle à manger, etc. Elle est aussi un produit techniquement maîtrisé par les constructeurs. Son rapport qualité/prix est très bon, mais les capacités limitées de cette lampe ne suffisent pas à satisfaire tous les besoins en matière d’éclairage. C’est pour cette raison que les fabricants en sont venus à développer des lampes à décharge et à utiliser d’autres technologies.

L'ampoule à incandescence traditionnelle, inventée en 1879 par Joseph Swan et améliorée par les travaux de Thomas Edison, produit de la lumière en portant à incandescence un filament de tungstène, le métal qui a le plus haut point de fusion (3 430 °C).

La lampe à incandescence “standard” correspond au modèle le plus couramment utilisé. On la trouve un peu partout ; c’est la lampe pour veilleuse de table de nuit, pour la salle à manger, etc. Elle est aussi un produit techniquement maîtrisé par les constructeurs. Son rapport qualité/prix est très bon, mais les capacités limitées de cette lampe ne suffisent pas à satisfaire tous les besoins en matière d’éclairage. C’est pour cette raison que les fabricants en sont venus à développer des lampes à décharge et à utiliser d’autres technologies.

Constitution d’une lampe à incandescence

1. L’enveloppe

L’enveloppe est en verre pour les lampes standards. L’étanchéité du verre permet de contenir l’atmosphère gazeuse qui convient au filament et sa transparence permet aux radiations émises par le filament d’être visibles. Elle est parfois appelée “verrine” ou ampoule.

2. L’atmosphère gazeuse

L’atmosphère gazeuse est le plus souvent un mélange d’azote, d’argon, auquel est ajouté parfois du krypton ou du xénon. Certaines lampes miniatures ne contiennent aucun gaz.

3. Le filament

Aujourd’hui, toutes les lampes à incandescence ont un filament en tungstène. C’est le métal qui permet la montée en température la plus importante tout en restant solide (2 250° C à 2 500 ° C).

4. Les supports de filament

Ils permettent de positionner le filament dans la verrine. Leur présence n’est pas obligatoire et dépend de la longueur du filament. Plus la tension de la lampe est grande, plus le filament est long.

5. Le dumet

C’est la liaison électrique entre la base et les arrivées de courant. Cette partie est souvent utilisée comme fil fusible sur les lampes d’éclairage 230 V. Le dumet est souvent un alliage de ferro-nickel cuivré dont la propriété est d’avoir le même coefficient de dilatation que le verre (c’est important car les dumets sont prisonniers du pincement, qui est en verre).

6. Le queusot

Cette partie en verre en forme de tube permet de remplir l’ampoule de gaz lors la fabrication de la lampe. Il est refermé hermétiquement lorsque l’ampoule est complètement remplie.