Réalisez l'éclairage de votre maison ou entreprise avec nos conseillers au 05 65 67 01 51. Achat d'ampoules et luminaires.

Les lampes à décharge à fluorescence

Les tubes fluorescents sont très souvent appelés “néon”. Cette appellation est incorrecte car les tubes fluorescents ne contiennent pas de gaz néon.

Le principe de la décharge

Comme leur nom l’indique, les lampes à décharge fonctionnent à partir d’une décharge électrique entre deux électrodes. Cette décharge est aussi appelée arc électrique. Les deux électrodes sont plongées dans le gaz contenu dans une enceinte fermée. A la mise sous tension de la lampe, des électrons passent d’une électrode à l’autre. La décharge électrique est favorisée par le gaz dont la propriété est d’émettre un rayonnement lumineux lors du passage des électrons. Il y a phénomène de luminescence. Le grand avantage des lampes à décharge par rapport aux lampes à incandescence est leur durée de vie car elles ne contiennent pas de filament. Les tubes fluorescents, les lampes aux halogénures métalliques, les lampes haute et basse pression sont des lampes à décharge.

Le principe de la fluorescence

Un corps est fluorescent lorsqu’il absorbe des radiations et restitue des radiations de longueur d’onde plus grande. Certains corps fluorescents absorbent des radiations d’ultraviolet pour les restituer en radiations de lumière visible. Les lampes fluorescentes utilisent le principe de la fluorescence, par un poudrage de la paroi intérieure de la lampe avec des particules fluorescentes.

Caractéristiques des tubes fluorescents

Les tubes fluorescents sont classés suivant quatre critères :

  1. La température de couleur ;
  2. L’indice de rendu des couleurs ;
  3. Forme et dimensions ;
  4. Type de culot.

À chaque type de tube fluorescent correspond un spectre lumineux. Les constructeurs agissent sur les caractéristiques du poudrage fluorescent et sur le gaz pour obtenir les différentes teintes. Ainsi, chaque lampe est recommandée pour une utilisation spécifique. Par exemple, les tubes “Blanc de luxe” sont surtout utilisés pour les lieux publics (restaurants, hôtels...) et les tubes “Blanc industrie” sont utilisés davantage dans les usines (ateliers...).

Allumage des tubes fluorescent

Le fonctionnement des lampes fluorescentes nécessite l’utilisation d’un dispositif d’allumage, permettant le préchauffage de l’atmosphère gazeuse, et un “ballast” qui stabilise le courant dans le circuit. Il existe 3 technologies pour l’allumage des tubes fluorescents :

  1. Allumage par ballast électronique : sans starter, permettant une économie d’énergie allant jusqu’à 30%.
  2. Allumage par starter et ballast ferromagnétique : le starter joue le rôle du dispositif de préchauffage.
  3. Allumage instantané sans préchauffage : dans ce cas, les tubes sont équipés d’une bande métallique résistante d’amorçage tout le long du tube.

Les lampes fluocompactes

La lampe fluocompacte est ni plus ni moins qu’un tube fluorescent, son système d’amorçage et son support étant assemblés en une seule pièce. Le système d’amorçage classique par starter est remplacé par un amorceur électronique placé dans la base de la lampe. Techniquement, la lampe fonctionne exactement de la même façon qu’un tube fluorescent. La lampe fluocompacte consomme beaucoup moins d’énergie u’une lampe à incandescence. La durée de vie atteint 15.000 heures, son encombrement est acceptable par rapport à un tube fluorescent et la lampe peut être installée sur des douilles classiques, du type E14, E27 ou B22D.